Maraîchage et traction animale : entretiens avec Mickaël Deschamps

Publié le

Mickaël Deschamps autrefois en Gaec à la ferme de la Mhotte, aujourd’hui installé avec sa compagne Julie à Couzon, à une quinzaine de kilomètres, développe la traction animale pour le maraîchage depuis plus d’une dizaine d’années, nourrissant environ 180 foyers. Il fait partie de l’association “Hippotèse“, l’une des deux associations de traction animale en France. […]

Mickaël Deschamps autrefois en Gaec à la ferme de la Mhotte, aujourd’hui installé avec sa compagne Julie à Couzon, à une quinzaine de kilomètres, développe la traction animale pour le maraîchage depuis plus d’une dizaine d’années, nourrissant environ 180 foyers. Il fait partie de l’association “Hippotèse“, l’une des deux associations de traction animale en France. Passionné de cheval depuis l’enfance, il aime l’énergie que cela apporte dans l’action, quand le vivant travaille avec le vivant. Outre que cette la traction animale n’est pas plus coûteuse que l’usage d’un tracteur, et quoiqu’elle demande parfois plus de temps, elle apporte aussi une sensibilité aux variations de la terre travaillée et une économie de moyens, en utilisant au mieux l’énergie fournie par le Soleil.

Entretien enregistré le samedi 2 décembre 2023 à la ferme de la Mhotte, en présence de Xavier Fourt et de Bastien Gallet.